The end

Réalisation

de Richard OLIVIER (Olivier Films) - Belgique - 1982 - 0h11min

Pitch

Ce document, court-métrage documentaire, est dédié à tous les cinoches de quartier aujourd'hui disparus, démolis, remplacés, transformés, ratissés, oubliés, surfacisés, bouclés, bernés, fermés, décédés...

voir la fiche technique

Equipe du film :

  • : Richard OLIVIER (Olivier Films)
  • : Olivier Films

Contacts Producteur & Distributeur :

  • : Olivier Films
  • : 179, rue du Cuisinier B-1420 Braine l'Alleud r.olivier@skynet.be www.olivier-films.be
  • : & Fax: +32 2 - 344 00 94
  • : Richard OLIVIER

Informations techniques :

  • Couleur
  • Court metrage
  • Français

Bandes annonces et photos

Ils en parlent

  • Cinergie.be

    Cinergie.be

    Au début des années soixante, la Belgique était un pays étouffant, marinant dans une médiocrité qui lui donnait une touche poussiéreuse digne des Scènes de la vie de province de Balzac.

    "Qu'est-ce qu'un cinéaste, se demande Richard Olivier ? Un type qui passe sa vie à demander du fric et essayer de réunir autour de lui des équipes minimalistes ou pléthoriques pour faire des films ?"

    "... Pendant trois jours les galeries Anspach liquidaient leur butin de guerre ! Je me suis donc retrouvé enregistrant les évènements avec un Pentax et un preneur de son, faisant un film à base de photos, ce que j'avais déjà fait précédemment avec The End."(Lire la suite)

    Jmv, Cinergie.be
  • La Libre

    La Libre

    Richard Olivier, réalisateur indépendant et intempestif, vient de sortir, au début de l’année 2012, "Big Memory".

    "...Juste après ce film, Cinematek-Flagey vous offre douze minutes sur la fin d’une salle de cinéma de quartier, intitulée "The End" (1982)."

    (Lire la suite)

    Jean-Michel Vlaeminckx, La Libre

Affiche

The end

notes

0/10

Du même réalisateur

Actualités

inscription à la newsletter

Vos avis et commentaires

  • Coconut au sujet de :

    On n'en fera pas l'économie

    0/10

    merci pour ce film rafraichissant.
    il est heureux de voir qu'il y a du monde qui entreprend pour autre chose que de l'argent.
    Ce film rend visible et rassemble des initiatives qui gagnent à ne pas être isolées. Avec écoute, silence et dignité.