Bureau de chômage

de Anne SCHILTZ , Charlotte GREGOIRE - BE - 2015 - 01h15min

Notez le film
Moyenne

0/5

Commentaires (0)

Une administration, des bureaux cloisonnés, des personnes assises en vis-à-vis. D’un côté de la table, des chômeurs. De l’autre, des contrôleurs. L’enjeu des entretiens : le maintien des allocations de chômage. S’y opposent la rigidité de la procédure à la singularité des hommes et des femmes qui y sont soumis. La vie, leur vie, est un tissu d’histoires. Le film interroge le sens du travail aujourd’hui, et ce, dans un monde où l’emploi est de plus en plus précaire, où l’insécurité des travailleurs et des chômeurs est de plus en plus grande, où le modèle de l’Etat-Providence se réduit comme peau de chagrin.

Contacts Producteur :
Adresse
66, rue des Liégeois B-1050 Bruxelles
Site internet
www.eklektik.be
Téléphone
+32 2 - 534 75 95
Description
Marie BESSON
Adresse
Pôle Image de Liège - Bâtiment T 36, rue de Mulhouse B-4020 Liège
Email
info@wip.be
Site internet
www.wip.be
Téléphone
+32 4 - 340 10 40
Fax
+32 4 - 340 10 41
Description
Pierre DUCULOT
Contacts Distributeur :
Adresse
Pôle Image de Liège - Bâtiment T 36, rue de Mulhouse B-4020 Liège
Email
info@wip.be
Site internet
www.wip.be
Téléphone
+32 4 - 340 10 40
Fax
+32 4 - 340 10 41
Description
Pierre DUCULOT
Léo DUPONT, Cinergie.be
Bureau de chômage de Charlotte Grégoire et Anne Schlitz

Au suivant !

"Avez-vous bien travaillé ces huit derniers mois ?" Voilà une phrase introductive que pourraient déclamer les contrôleurs au début de chaque entretien. Le travail salarié se raréfie et se transforme, la précarité des emplois augmente, certes, mais chômeur, c'est un vrai boulot. Postuler le plus possible, se remettre des entretiens non-concluants, persévérer dans la recherche, gérer au mieux sa vie personnelle, ne pas se décourager, ne pas craquer et savoir le prouver. Le chômeur doit ainsi montrer patte blanche lors de l'entretien de contrôle, imprimer la moindre trace de recherche, convaincre de sa bonne volonté. À la clef, un avis positif ou négatif qui prolonge les allocations, les réduit ou les diminue. Bureau de chômage nous conduit à Charleroi pour assister à quelques-uns de ces entretiens. Youplaboum !

Lire l'article: Cliquez ICI




Hubert HEYRENDT, La Libre
"Bureau de chômage" : Scènes d’humiliation

Un documentaire en immersion sur le contrôle des chômeurs. Dur…

Lauréat du prix Cinéart au dernier festival Filmer à tout prix, "Bureau de chômage" propose une plongée dans un bureau de l’Onem de la région de Charleroi. Le dispositif est simple : en champ-contrechamp, les réalisatrices Charlotte Grégoire et Anne Schiltz filment les rendez-vous entre des chômeurs aux profils variés et leurs "contrôleurs", amenés à leur décerner des évaluations positives ou négatives, synonymes in fine de radiation du chômage. En deux ans, ce sont ainsi quelque 100 000 sanctions qui ont été prononcées par l’Onem.

Lire l'article: Cliquez ICI
Didier ALBIN, Le Soir
Charleroi: deux réalisatrices ont filmé le quotidien de l’Onem

Charlotte Grégoire et Anne Schlitz proposent une plongée dans le monde des contrôles de disponibilité.

Le cliché du « chômeur profiteur » ne résiste pas à la projection du documentaire de Charlotte Grégoire et Anne Schiltz, deux jeunes anthropologues passionnées de cinéma social. Pendant quatre à cinq semaines, elles ont planté leurs caméras au siège régional de l’Onem à Charleroi, l’un des plus gros bureaux wallons de l’institution.

C’est là que s’opèrent chaque semaine des milliers de contrôles de disponibilité. A la chaîne.

« Le film interroge le sens du travail aujourd’hui, et ce, dans un monde où l’emploi est de plus en plus précaire, où l’insécurité des travailleurs et des chômeurs est de plus en plus grande, où le modèle d’État-Providence se réduit comme peau de chagrin », expliquent les réalisatrices.


Lire l'article: Cliquez ICI

Commentaires (0)

Inscrivez-vous ou pour poster un commentaire