L’intégriste n’aime pas la vie. Pour lui, il s’agit d’un éloignement de Dieu et du paradis céleste, avec ses fleuves de lait au goût inaltérable, ses rivières de vin, ses délices et ses vierges. La vie est le produit d’une anarchie et cette anarchie est l’œuvre de l’ARTISTE. L’islamiste en veut à l’artiste qui donne vie à la matière et éloigne les bonnes âmes du paradis par des idées malsaines, un dessin diabolique, un chant envoûtant, une danse maléfique…L’artiste est donc le diable et pour pouvoir le tuer, l’intégriste le déclare ennemi d’Allah.

En mêlant archives rares, témoignages d’artistes et mise en lumière de la haine intégriste envers les artistes, « Au temps où les arabes dansaient » retrace le parcours épineux des artistes arabo-musulmans dans ce siècle du fascisme islamique.

">

Au temps où les arabes dansaient

de Jawad RHALIB - BE - 2018 - 01h30min

Notez le film
Moyenne

4.8/5

Au temps où les arabes dansaient

de Jawad RHALIB - BE - 2018 - 01h30min

Notez le film
Moyenne

4.8/5

Commentaires (1)

L’intégriste n’aime pas la vie. Pour lui, il s’agit d’un éloignement de Dieu et du paradis céleste, avec ses fleuves de lait au goût inaltérable, ses rivières de vin, ses délices et ses vierges. La vie est le produit d’une anarchie et cette anarchie est l’œuvre de l’ARTISTE. L’islamiste en veut à l’artiste qui donne vie à la matière et éloigne les bonnes âmes du paradis par des idées malsaines, un dessin diabolique, un chant envoûtant, une danse maléfique…L’artiste est donc le diable et pour pouvoir le tuer, l’intégriste le déclare ennemi d’Allah.

En mêlant archives rares, témoignages d’artistes et mise en lumière de la haine intégriste envers les artistes, « Au temps où les arabes dansaient » retrace le parcours épineux des artistes arabo-musulmans dans ce siècle du fascisme islamique.

Equipe du film :
Réalisation
Jawad RHALIB
Directeur de la photo
François SCHMITT
Montage
Stijn DECONINCK
Musique originale
Simon FRANSQUET
Producteur
Nourdine RHALEB
Co-producteur
Pierre DUCULOT
Distributeur
Noémie DARAS
Contacts Producteur :
Société
R&R Productions
Contacts Distributeur :
Adèle Cohen, Cinergie.be
Après l’étonnant long-métrage de fiction 7 rue de la folie et ses héroïnes hors normes en 2014, après Insoumise en 2016, Jawad Rhalib revient au documentaire avec, une fois encore, des portraits de femmes courageuses, explosives, détonantes. Quelques hommes, tout aussi courageux, jalonnent également ce nouveau film. Au temps où les arabes dansaient invite à se souvenir d’une époque où l’Orient était synonyme de rêve, de Mille et une nuits, de paradis sensuel épicé, il est aussi un long cri de révolte, d’autant plus assourdissant que les corps et les voix qui l’expriment le font dans la peur.Déjà récompensé au prestigieux festival de documentaire Visions du Réel de Nyon du prix du public, le film est sélectionné au festival de Toronto. Lire l'Article

Commentaires (1)

Inscrivez-vous ou pour poster un commentaire

Lucien Van Acker il y a 4 mois

Le film est un témoignage très fort, autant intellectuellement que émotionellement, du printemps arabe et du besoin humain de pouvoir etre soi-meme et de pouvoir s'exprimer. La danse, via l'expression par le corps, est un témoignage très authentique - et de par là, renvoit un très grand défi aux acteurs/ aux actrices. Le film - par travers ces personnages - nous invite à oser etre pleinement nous-memes dans la vie qui est la notre.