Eurovillage

de François PIROT - BE - 2015 - 01h12min

Notez le film
Moyenne

2.5/5

Eurovillage

de François PIROT - BE - 2015 - 01h12min

Notez le film
Moyenne

2.5/5

Commentaires (1)

Eurovillage, un village de vacances isolé au milieu de la forêt ardennaise, a été converti en 2011 en centre d’accueil pour demandeurs d’asile. Les résidents qui l’habitent y attendent, pendant une durée indéterminée, la réponse à cette angoissante question: vont-ils oui ou non obtenir un statut de réfugié et avoir l’autorisation de rester sur le territoire belge?

Comment traversent-ils cette étrange période, déconnectés de la vie réelle, suspendus entre ce qu’ils ont quitté et un futur incertain, qui, pour un grand nombre d’entre eux, prendra la forme d’un « ordre de quitter le territoire »?

Equipe du film :
Réalisation
François PIROT
Directeur de la photo
François PIROT
Producteur
Karim CHAM
Distributeur
Noémie DARAS , Pierre DUCULOT
Contacts Producteur :
Société
Limited Adventures
Adresse
70, rue Emile Feron 1060 - Bruxelles
Téléphone
+32 2 - 504 00 07
Fax
+32 2 - 504 00 01
Description
Karim CHAM
Contacts Distributeur :
Adresse
Pôle Image de Liège - Bâtiment T 36, rue de Mulhouse B-4020 Liège
Email
info@wip.be
Site internet
www.wip.be
Téléphone
+32 4 - 340 10 40
Fax
+32 4 - 340 10 41
Description
Pierre DUCULOT
Fernand Denis, La Libre
François Pirot, qui fut d’abord le co-scénariste de Joachim Lafosse, puis le réalisateur du formidable "Mobile home", propose aujourd'hui le documentaire "Eurovillage". Lire l'article
Nicolas Gilson, Un grand moment de cinéma
François Pirot signe avec EUROVILLAGE un documentaire troublant au fil duquel il nous immerge au coeur d’un centre ouvert, prenant le pouls des réalités multiples qui s’y croisent. Après MOBILE HOME, c’était le film qu’il avait envie de faire même si quand il disait travailler sur un documentaire, il voyait les gens presque désolés pour lui comme si c’était régresser. Alors que le documentaire, c’est du cinéma : comme spectateur je peux être aussi excité par un documentaire que par une fiction. Je ne vois pas une distinction si nette que ça – et certainement pas comme si le long-métrage de fiction était la chose qu’il faut arriver à faire, le reste n’étant que des étapes pour y parvenir. Rencontre. Lire l'article
Juliette Borel, Cinergie.be
En 2012, François Pirot se rend à Herbeumont, au cœur de la forêt ardennaise, pour les repérages de son premier long-métrage, Mobile Home. Il est surpris d’entendre fuser langues et dialectes inconnus, bien insolites pour cet endroit un peu perdu, destination privilégiée de villégiature familiale. Lire l'article

Commentaires (1)

Inscrivez-vous ou pour poster un commentaire

Lucien Van Acker il y a 1 an

Le film nous plonge dans la vie des demandeurs d'asile. Ils vivent "avec tous le confort" dans un beau cadre d'un ancien village de vacances en Ardenne. Avoir un habitat est essentiel pour se sentir exister et créer sa vie; mais dans leur cas ce n'est pas leur "chez soi". Ils sont en attente d'une décision qui peut prendre des mois, voir des années. Ils ont quittés leur pays, voir leur famille pour se préserver; tout en s'étant engagé dans un parcours difficile et risqué. L'ambiance transmis par le film est lourd et nous donne du respect pour ces demandeurs d'asile, demandeurs d'une nouvelle vie. Nous ne pouvons que les souhaiter du courage et de la persévérance pour redémarrer et réussir leur vie tant recherchée.